Compte-rendus de lectures

Jérôme Cihuelo, « Recension du livre de Jamie Woodcock, Working the Phone: Control and Resistance in Call Centers »

Pour citer cet article : Jérôme Cihuelo, « Recension de l’ouvrage de Jamie Woodcock, Working the Phone: Control and Resistance in Call Centers », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°20, juin 2019, p. 139-143.

Hugo Bertillot, « Recension du livre de Pascal Martin, Les métamorphoses de l’assurance Maladie. Conversion managériale et nouveau gouvernement des pauvres »

Pour citer cet article : Hugo Bertillot, « Recension de l’ouvrage de Pascal Martin, Les métamorphose de l’assurance maladie. Conversion managériale et nouveau gouvernement des pauvres », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°18, mai 2018, p. 85-88.

Jean-Marie Pillon, « L’apport de Max Weber à la sociologie de la gestion. Réflexions sur Économie et société »

Pour citer cet article : Jean-Marie Pillon, « L’apport de Max Weber à la sociologie de la gestion. Réflexions sur Économie et société », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°16, avril 2017, p. 143-154.

Isabelle Chambost, « Recension du livre de Bernard Colasse, Dictionnaire de comptabilité, Compter/conter l’entreprise »

Pour citer cet article : Isabelle Chambost, « Recension de l’ouvrage de Bernard Colasse, Dictionnaire de comptabilité, Compter/conter l’entreprise », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°15, septembre 2016, p. 95-96.

Salvatore Maugeri, « Recension du livre de M. Bigi, O. Cousin, D. Méda, L. Sibaud et M. Wieviorka, Travailler au XXIe siècle. Des salariés en quête de reconnaissance »

Pour citer cet article : Salvatore Maugeri, « Recension de l’ouvrage de M. Bigi, O. Cousin, D. Méda, L. Sibaud et M. Wieviorka, Travailler au XXIe siècle. Des salariés en quête de reconnaissance », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°15, septembre 2016, p. 97-100.

Olivier Cléach, « Recension du Dictionnaire critique de la RSE dirigé par Nicolas Postel, Richard Sobel (s/d), avec la collaboration de Frédéric Chavy »

Pour citer cet article : Olivier Cléach, « Recension du Dictionnaire critique de la RSE dirigé par Nicolas Postel, Richard Sobel (s/d), avec la collaboration de Frédéric Chavy », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°15, septembre 2016, p. 101-107.

Olivier Cléach, « Recension du livre de Dominique Cardon et Antonio A. Casilli, Qu’est-ce que le digital labor ? » 

Résumé : Dans ce livre, D. Cardon et A. Casilli, sociologues spécialistes du numérique, nous présentent un phénomène relativement nouveaux : le digital labor ou digital labour. On peut faire remonter son origine à une conférence qui s’est tenue en 2009 : The Internet as playground and factory dont on retrouve les actes dans Scholz T. (eds), Digital Labor, New York, Routledge, 2013. Le digital labor est concomitant de la montée en puissance de l’utilisation de dispositifs de mise en relation électroniques, commercialement appelés des « réseaux sociaux », tels que Facebook, Twitter, Linkedin, etc. Plus globalement, le digital labor s’inscrit dans les mouvements de transformation des sociétés contemporaines, au sein desquels certains chercheurs, mais aussi de nombreux industriels, politiciens et acteurs associatifs, accordent aux dimensions technologiques une place centrale. Ce que beaucoup qualifient – le plus souvent, sans recul critique -, la « digitalisation » des sociétés ou la « digitalisation des entreprises », résultat de choix macroéconomiques et macropolitiques, semble alors devenir un phénomène en surplomb, issu d’un au-delà du monde : ce qui devrait être expliqué de vient ainsi, par un retournement rhétorique auquel les intellectuels médiatiques nous ont habitué, la cause de toute chose.
Pour citer cet article : Olivier Cléach, « Recension de l’ouvrage de Dominique Cardon et Antonio A. Casilli, Qu’est-ce que le digital labor? », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°14, décembre 2015, p. 141-145.

Jérôme Cihuelo, « Recension du livre de Gilles Garel, Le management de projet »

Résumé : Gilles Garel, professeur en sciences de gestion et titulaire de la chaire gestion de l’innovation au Cnam, propose, dans la collection Repères, un manuel consacré au management de projet. Au-delà de la simple mode managériale de la fin des années 1980, il apparaît comme un mode de gestion largement diffusé et durablement installé dans de nombreux secteurs d’activité. Dans le même temps, l’auteur souligne la faiblesse des travaux scientifiques en management de projet contrastant avec l’existence d’une abondante littérature procédant sur le mode du récit d’entreprise à succès et / ou du catalogue de recettes. Il cherche de manière spécifique à se saisir du management de projet en tant que phénomène organisationnel et mode de gestion des entreprises. En ce sens, il s’attache à dégager différentes configurations de projets, comprendre les conditions de leur émergence, analyser leurs performances et pointer des limites internes. Ce manuel de gestion présente la particularité de retenir (pour une partie des chapitres de l’ouvrage) une perspective sociohistorique et critique.
Pour citer cet article : Jérôme Cihuelo, « Recension du livre de Gilles Garel, Le management de projet, La Découverte 2011 », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°13, mars 2015, p. 25-42.

Jean-Luc Metzger, « Recension du livre d’Alexandra Ouroussof, Triple A, Une anthropologue dans les agences de notation »

Pour citer cet article : Jean-Luc Metzger, « Lecture du livre d’Alexandra Ouroussof; Triple A, Une anthropologue dans les agences de notation », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°12, mars 2014, p. 69-72.

Jérôme Cihuelo, « Recension du livre de Laurent Éloi, Économie de la confiance » 

Pour citer cet article : Jérôme Cihuelo, « Recension de Laurent Éloi, Économie de la confi€ance », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°12, mars 2014, p. 72-79.

Olivier Cléach, « Recension du livre d’Eve Chiapello et Patrick Gilbert, Sociologie des outils de gestion » 

Pour citer cet article : Olivier Cléach, « Lecture du livre d’Eve Chiapello et Patrick Gilbert, Sociologie des outils de gestion », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°12, mars 2014, p. 80-84.

Jean-Luc Metzger, « Evaluer, classer, dénombrer : le fait gestionnaire se réduit-il à l’emprise de la quantification ? »

Pour citer cet article : Jean-Luc Metzger, « Evaluer, classer, dénombrer : le fait gestionnaire se réduit-il à l’emprise de la quantification ? Lecture croisée du livre d’Albert Ogien, Désacraliser le chiffre dans l’évaluation du secteur public, et du dossier coordonné par Mélanie Guyonvarch et Jean Vandewattyne, “Travail et action collective en temps de crise”, Les Mondes du Travail, n°12 », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°11, juin 2013, p. 57-62.

Jean-Luc Metzger, « Recension des livres de Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude; Anne Pezet et Eric Pezet, La société managériale; Philippe Steiner, Les rémunérations obscènes »

Pour citer cet article : Jean-Luc Metzger, « Recension des livres de Frédéric Lordon, Capitalismes, désir et servitude; Anne Pezet et Eric Pezet, La société managériale; Philippe Steiner, Les rémunérations obscènes », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°10, octobre 2012, p. 51-65.

Jean-Marie Pillon, « Recension du livre dirigé par Christine Bureau et Ivan Sainsaulieu, Reconfigurations de l’État social en pratique »

Pour citer cet article : Jean-Marie Pillon, « Recension du livre coordonné par Marie-Christine Bureau et Ivan Sainsaulieu (eds.), Reconfigurations de l’Etat social en pratique », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°10, octobre 2012, p. 66-72.

Sylvie Craipeau et Jean-Luc Metzger, « Recension du livre de Moishe Postone, Temps, travail et domination sociale »

Pour citer cet article : Sylvie Craipeau et Jean-Luc Metzger, « Compte rendu de lecture du livre de Moishe Postone, Temps, travail et domination sociale », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°9, février 2012, p. 60-67.

Jean-Luc Metzger, « Recension du livre de Béatrice Touchelay, L’État et l’entreprise. Une histoire de la normalisation comptable et fiscale à la française »

Pour citer cet article : Jean-Luc Metzger, « Recension du livre de Béatrice Touchelay, L’État et l’entreprise. Une histoire de la normalisation comptable et fiscale à la française », Cahiers internationaux de sociologie de la gestion, n°9, février 2012, p. 68-76.